L’hydrothérapie est une pratique très prisée de nos jours. Déjà connue il y a des millénaires, elle comprend les cures thermales, qui sont divisées en trois catégories de soins, notamment l’hydrothérapie externe ou, l’hydrothérapie interne ou locale et la cure de boisson. En effet, les soins peuvent se faire avec des bains et des douches, par aérosolthérapie, inhalations, gargarismes et nébulisation, ou aussi par ingestion d’eau minérale. Toutes ces méthodes font recours à l’eau, l’essence même de l’hydrothérapie. Les stations thermales en France sont obligées de les proposer afin de mieux traiter différents maux. Les traitements peuvent calmer les douleurs, améliorer la circulation sanguine et réguler les inflammations qui touchent les voies respiratoires. Ce sera au médecin de prescrire le traitement adéquat pour chacun de ses patients.

Les agents thermaux soignants, comme les médecins ont la capacité de dispenser ses patients de soins en hydrothérapie selon leur cas. Bien entendu, des procédures rigoureuses s’imposent. Comme l’hydrothérapie propose une large gamme de soins, il se peut qu’un patient puisse suivre différents traitements. Aussi, en matière de cures thermales, l’objectif est surtout de calmer les douleurs et décontracter le corps. Les soins avec les boues par exemple, permettent à un individu de calmer la douleur rencontrée sur les articulations, mais aussi de relaxer et décontracter les tensions musculaires. Même la kinésithérapie fait appel à l’hydrothérapie, vu que les massages peuvent se faire sous l’eau ou dans une piscine de mobilisation afin d’obtenir une bonne souplesse.

Les bienfaits de l’hydrothérapie pendant les cures thermales

| Blog |
A propos de l'Auteur
-